11.07.2018

Personnel communal de Val-de-Ruz : halte aux fantasmes

Le personnel de la Commune de Val-de-Ruz ne peut pas être licencié pour être réengagé à un salaire inférieur. L’hypothèse évoquée ce mercredi par la presse neuchâteloise n’est pas conforme à la loi.

 

Désagréable surprise pour le personnel communal de Val-de-Ruz, qui a pu découvrir ce mercredi dans la presse neuchâteloise qu’il pourrait être licencié pour être réengagé avec un nouveau salaire plus bas. Le Conseil communal tient à préciser que non seulement il n’a pas la moindre intention d’effectuer une opération de ce type, mais encore que le procédé est purement et simplement illégal. En effet, le statut de la fonction publique prévoit des mécanismes bien précis pour encadrer tant les licenciements que les modifications salariales. Ces mesures ont pour objectif de protéger le personnel contre les pressions financières afin de garantir un traitement impartial.

 

Le personnel de la Commune de Val-de-Ruz se distingue par son engagement et sa motivation. Avec moins de 8 postes pour 1'000 habitants, la dotation de l’administration est nettement inférieure à celle de la plupart des grandes communes neuchâteloises. Les rémunérations pratiquées se situent également dans le bas de la fourchette cantonale et n’ont que peu augmenté depuis la fusion. Le Conseil communal adresse au personnel sa gratitude et ses félicitations pour le travail accompli jour après jour et déplore vivement les attaques injustifiées à son égard.

Pour contact : M Roby Tschopp, conseiller communal, 078 712 03 27.

 

Val-de-Ruz, le 11 juillet 2018