21.03.2019

Réorganiser pour mieux apprendre

La réorganisation de l’école à Val-de-Ruz suscite la discussion parce qu’elle remet en cause la possibilité pour l’élève de fréquenter le collège de son village et parce qu’elle instaure en conséquence des déplacements. L’origine de cette réorganisation vient du constat établi par les enseignants et la direction que l’école d’aujourd’hui, les disciplines enseignées et les moyens d’enseignements ne sont plus adaptés à des classes à deux degrés, c’est-à-dire réunissant des enfants de deux années scolaires différentes dans une seule classe. Voici quelques exemples concrets qui illustrent les raisons de ces changements.

 

L’école publique a pour mission de prendre en charge tous les élèves, quel que soit leur profil, ce qui n’a pas toujours été le cas. Par le passé, l’élève qui rencontrait des difficultés redoublait son année et, s’il n’arrivait toujours pas à s’adapter au rythme de travail ou souffrait d’un handicap, partait dans une classe spéciale ou dans une école spécialisée. L’école fonctionnait selon le modèle séparatif.

 

Aujourd’hui, l’école doit mettre en place des conditions d’apprentissage qui assurent à chaque élève les moyens de formation correspondant à ses besoins. Ainsi, il n’est pas rare d’avoir dans une classe des élèves très en avance, d’autres rencontrant des difficultés particulières dans une ou plusieurs disciplines, voire accumulant plusieurs années de retard par rapport au programme, des enfants allophones, des élèves qui ont besoin de calme pour travailler pendant que d’autres peinent à rester en place. Tous les enfants de la classe doivent bénéficier d’une qualité d’écoute et d’attention ainsi que d’un suivi adapté, voire individualisé. L’école met en place le modèle inclusif.

 

Les moyens d’enseignement changent régulièrement, voire souvent selon les disciplines, obligeant les enseignants à se former fréquemment. Ces moyens favorisent l’acquisition de connaissances et encouragent aussi le développement des compétences de l’élève. Alors que l’évaluation des apprentissages de l’élève est facile dans un contrôle de vocabulaire ou une épreuve de calcul, celle de sa progression au niveau de ses compétences est beaucoup plus subtile. Elle se base sur l’observation ou le recueil de traces dans les travaux de l’élève et nécessite une attention importante de l’enseignant.

 

Collaboration, coopération, co-construction, développement des interactions sociales sont des notions qui se développent par le travail en groupe ou en atelier. L’élève se déplace vers le savoir ou acquiert des connaissances au travers de l’expérimentation autant que par la transmission du savoir par l’enseignant.

 

Dans la classe à deux degrés, l’enseignant va par exemple donner un cours de mathématiques aux élèves de 6e année pendant que ceux de 5e avancent individuellement dans leur travail en français. L’utilisation de matériel de projection devient indispensable dès le cycle 2. Mais comment rester concentré lorsque l’oeil est attiré sur l’écran par la matière qui s’adresse à l’autre partie de la classe?

 

Pour l’apprentissage des langues étrangères, il faut souvent faire appel à un deuxième enseignant et dédoubler la classe, parfois pour trois ou quatre élèves seulement.

 

Le modèle de la classe à deux degrés n’est pas impossible, mais il nécessite de faire appel à beaucoup plus de ressources humaines ou de faire des compromis au niveau de l’accompagnement des élèves. Il existe aussi des normes cantonales concernant le nombre d’élèves par classes, le nombre de classes ou la quantité d’heures d’appui qui doivent être respectées par souci d’égalité de traitement entre les élèves et les cercles scolaires. Cela ne nous permet donc pas de faire comme bon nous semble. Nous faisons toutefois une exception pour maintenir une classe au collège du Pâquier. Afin d’assurer une qualité équivalente du suivi des élèves au reste du Cercle scolaire de Val-de-Ruz (CSVR), cette classe, qui accueillera 14 élèves des années 1 à 6, bénéficiera de deux enseignantes à plein temps.

 

Le site internet du CSVR regorge d’informations et de photographies qui illustrent bien le travail réalisé au sein de l’école.

Les guichets communaux

Les horaires d'ouverture ainsi que les informations de contact sont à retrouver en cliquant ici.

Administration communale
Epervier 6
Case postale 134
2053 Cernier


> Annuaire des services communaux <